Skip to content

Et pendant ce temps, à la maison

On occupe ses soirées en ateliers matelotage.

Un oeil épissé sur double tresse

Au programme : œil épissé sur double tresse. Avec l’iPad en support et cette vidéo :

Le materiel nécessaire

On commence par faire un noeud à environ 2 mètres du bout, pour éviter que l’âme et la gaine ne coulissent trop l’une sur l’autre.

Un noeud pour bloquer l'âme et la gaine

Si on doit glisser un mousqueton ou une manille dans l’œil, on n’oublie pas de le faire maintenant ! Et puis on se donne une longueur d’aiguille en plus de l’oeil. On marque les points là où l’oeil se referme, et on sort l’âme de la gaine en prenant suffisamment de mou.

On rentre alors la gaine dans l’âme puis l’âme dans la gaine qui ressort à quelques centimètres après l’œil. On appelle ça une greffe.

Ensuite, il faut reprendre le mou, pour ce faire, on accroche le nœud qu’on a fait tout au début à un point fixe, et on tire comme un dingue. N’ayant pas de point fixe dans mon salon, je bloque le bout avec le pied (porter de bonnes chaussures, sinon ça glisse), en plus ça donne plus de force pour tirer, car on tire du bas.

Deux passages difficiles : le moment de passer les aiguilles dans la gaine, il vaut mieux réduire la taille de l’aiguille si ça coince, quitte à scotcher le bout à une aiguille trop petite. Et puis, tout à la fin, au moment de rentrer la mou dans la gaine, là il faut ramollir constamment la partie durcie à force de superpositions de gaine / âme / gaine.

J’ai quasiment terminé tous mes bouts, et tout ça se retrouve sur le bateau petit à petit, c’est claaasse !

Edit : j’ai récemment du refaire un bout (coupé trop court, arf), et j’étais curieux de voir ce que ça donnait en coupe, voici le résultat, en partant de l’oeil :

La partie la plus épaisse : on a dans la gaine : le retour d'âme, et une section gaine/âme complète (la greffe)
La partie la plus épaisse : on a dans la gaine : le retour d’âme, et une section gaine/âme (la greffe)
Un peu plus loin, dans la gaîne, on a l'âme et dedans une nouvelle gaîne (l'autre partie de la greffe).
Un peu plus loin, dans la gaîne, on a l’âme et dedans une nouvelle gaîne (l’autre partie de la greffe).