Skip to content

Un moteur prêt à affronter les bigorneaux !

Cette fois ci on peut dire que le moteur est prêt pour une nouvelle saison.

En fait, avant ça, j’irai le faire réviser, lui faire faire une petite vidange de l’embase, lui remettre une anode toute neuve, et faire vérifier le serrage de l’écrou qui tient l’hélice par un pro avec une clé dynamométrique, mais l’épisode primaire et antifouling est achevé.

En plus, la Toute Petite a passé cette après midi une bonne heure à le nettoyer, il brille comme un sou presque neuf.

 Rédemption du moteur : done

On peut maintenant se consacrer entièrement au projet station de navigation, aujourd’hui, on colle deux des côtés. J’aurais préféré tout faire d’un coup mais je n’ai pas assez de serre joints. Et j’ai reçu cette semaine une boite de visserie d’ordinateur, mes cartes électroniques ont désormais leur place attitrée. J’ai aussi reçu mes petits écrans Oled pour mes capteurs et commence le code définitif du capteur de compas (avec téléchargement OTA, affichage des données, envoi en NMEA des données, …).

Sans trop de rapport, mais on peut dire que le printemps est là : il fait beau, il fait bon, les jonquilles sortent de terre et le mimosa est en fleur ! Ça sent bon, mais qu’est-ce que ça sent bon !

Demain on passe la journée au port avec en ce qui me concerne deux missions : régler le mât (encore) qui lors de mon dernier passage ne me semblait pas vraiment droit, et lui donner plus de quête aussi, et prendre les quotes des parois qui encadrent la descente et qui accueilleront probablement la station de navigation.