Skip to content

Quelques bords en Brio

On avait convenu le mardi de rester sur Hoedic, la météo des derniers jours et les prévisions pour la journée ne donnent pas très envie de tenter la traversée vers belle Île.

Au matin, le camion poubelle est acheminé sur l’île en bateau. C’est sans doute tout à fait naturel pour les îliens, mais pour moi, c’est assez amusant et très surprenant…

Matin qui est nuageux et sans vent. On parcourt le village, profite de la douche du camping, fait quelques emplettes, prend un café aux Cardinaux où on rencontre une équipe de tournage de TF1, passe payer notre dû à la capitainerie… on profite du lieu autant qu’on le peut !

Un zodiac des douanes fait le tour du port et contrôle des bateaux sur les pontons. On vérifie chacun chez soi qu’on a bien tout l’équipement à jour et ce n’est pas le cas partout :). Des cartes nautiques, des feux de navigation de secours, de la pyrotechnie changent de bord en scred. Et à ce petit jeu, je dois avouer être assez satisfait d’avoir plus que le nécessaire à bord (j’ai toujours eu une petite tendance au suréquipement :). Didier qui n’a rien à se reprocher bricole son pataras pendant ce temps, et accepte avec l’enthousiasme qu’on lui connaît l’ex poulie-bloqueur de mon hâle-bas que Pascal avait dégrippée le matin même.

Le soleil fera son apparition en début d’après midi, et avec lui le vent…

Si la plupart décident de rester sur l’Île qu’ils veulent visiter en profondeur après la sieste, Didier qui a des fourmis dans les écoutes, propose à qui le veut une place d’équipier. Place que je prends avec grand plaisir, c’est que je suis venu pour faire de la voile :)

Ni une ni deux, on tire des bords entre Hoedic et Houat en suivant une route très… comment dire… bon c’est un peu n’importe quoi, mais avec ce petit air, ce ciel bleu et ce soleil, c’est vraiment très agréable. On se dira à répétition que les autres auraient bien fait de nous suivre sur l’eau. Didier a un enthousiasme communicatif, s’émerveille de tout, à commencer par l’efficacité de son nouveau pataras :) Il avoue volontiers être très distrait, mais précise aussitôt, que dans son boulot, il gère ! Et que la pratique de la voile l’aide à se concentrer sur ce qu’il fait. A ce propos, il ira tangonner son génois pour un avant-dernier bord de vent arrière. Moi, je prends des notes sur la manoeuvre. Je n’ai jamais utilisé cet espar que j’ai à bord mais dont on me disait qu’il était inutilisable avec ses embouts foutus. En voyant Didier faire, je commence à me dire qu’on doit pouvoir bricoler un truc avec le mien…

Le sentiment que j’avais eu en voyant les Brios évoluer autour de mon bateau les jours précédents se confirme : ce sont des bateaux très légers, très vifs, qui répondent au moindre souffle d’air… Ca fait réfléchir à comment gagner du poids sur le bateau : par exemple éviter de trop remplir la vache à eau, embarquer moins de matos en double à bord… Et puis comme le précisait Patrice, changer mes voiles ne pourra que changer ma vie sur l’eau.

Pendant ce temps, la bande à terre achève sa sieste et arpente l’île sous toutes ses coutures.

De retour au port, je me rends compte qu’on a peut-être raté quelque chose quand même. Les photos de l’Île ramenées par les autres sont fantastiques, et le reste du groupe a apparemment fait de riches rencontres. La prochaine fois, je ferai aussi mon tour de l’Île :)

Les stats du jour :
une onzaine de milles en 3h, et un joli dessin sur la trace.

 

3 Comments

  1. Erwan Erwan

    Salut , c’est Erwan (voilier brio forum) , très belles photos et videos , ca fait regretter « gravement »de ne pas avoir été présent !!!!!!
    En 2018 je serai présent , c’est certain ……

    • Ghismo Ghismo

      Salut Erwan, ah, ça me rappellerait bien quelque chose :) Vivement 2018 !

  2. Didier Cornebise Didier Cornebise

    Parfait,Erwan!! chaque année on enrichit nos rencontres,comme tu le vois; c’etait vraiment super,pas une seule seconde d’ennui, une équipe soudée…tout,quoi!
    avec mes 65 balais, j’ai quand même dormi quasiment 2 jours une fois rentré chez moi…j’aurais été strictement incapable de reprendre le boulot plein pot; avec toi en plus en 2018,je sens que ça va pas etre triste non plus!
    Bravo à Alain pour ses photos-vidéos et son texte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *