Skip to content

Carpe diem !

On ne peut pas toujours profiter de l’instant présent, ni même de tout un été, et en même temps le commenter. Le blog s’est tut quelques temps, mais par excès de trucs à raconter ! J’ai en stock des photos, des vidéos, des itinéraires sur des cartes et surtout une foule de souvenirs à vous retracer ici… Soyez patient, ça va sortir !

En attendant, ce samedi, et le temps d’une grande marée ensoleillée, j’étais à bord pour quelques menus travaux initiés un peu plus tôt et pour préparer le bateau aux éventuels caprices de la météo d’automne.

Et c’est une surprise que cette grande marée, ne prévoyant pas de sortir, je n’avais pas trop regardé, et en arrivant, la quantité de pécheur trahit la hauteur des coefficients. La passerelle du ponton fait penser à une échelle de meunier. Renseignement pris, on est sur un beau 104 et sous un soleil magnifique.

Parmi les travaux : j’ai à installer ces protèges ridoirs et autres protections anti-ragages que j’avais préparé à la maison depuis notre dernière venue. C’est relativement rapide, ça ne demande pas beaucoup d’efforts, mais je tombe vite en panne de fil. J’aurai au moins installé mes protèges ridoirs, et une des quatre protections de chandelier. On verra vite si c’est efficace, on a quelques sorties de prévues prochainement avec les copains.

Le midi c’est pour moi fish’n’chips à l’heure où les pêcheurs à pied approchent de l’amérique.

J’avais trouvé dans une brocante un gros pare battage que je souhaitais installer à l’horizontale sur le ponton. Le plus ennuyeux aura été de se le trimballer dans le train et sur le chemin, le reste, c’est assez facile : quelques noeuds de capucin pour arrêter les bouts proprement et durablement et quelques noeuds de chaise. Je pourrai désormais arriver avec un peu plus d’erre et en stressant moins pour mon étrave :)

Un propriétaire de Brio rentre de mer, je discuterai un bon moment avec lui. Comme tous les propriétaires de Brio, il est très sympathique et très débrouillard. Il navigue seul sur son bateau, et quand je lui demande s’il a un pilote (une petite fixette en ce qui me concerne en ce moment), il me parle de ses deux sandows… admiration !

J’ai un peu de temps, et je m’affaire un moment autour du safran : le sort de l’eau, lui donne un coup de brosse et pendant qu’il sèche sur le ponton, un de mes voisins de terre plein d’autrefois débarque de son gros catamaran au bout du ponton ! On discutera un petit moment, il me propose même de faire la remontée de la Loire le lendemain ! Ça m’intéresse diablement, mais le lendemain, c’est triple anniversaire en famille… ce sera pour une autre fois, mais quand même, je suis presque prêt à tout annuler et dormir sur place, même sans sac de couchage !

Il est un peu moins de 15h, et en fait j’ai un peu fait le tour de ce que je pouvais faire ici… j’ai encore 3 bonnes heures avant le train du retour… que je passe à lézarder à l’ombre pendant que l’eau remonte.

Au moment de partir, je crois n’avoir jamais vu le ponton aussi haut… Les rochers du port à sec sont même pratiquement tous immergés. Il y a de l’eau !

Si tout se passe bien, rendez-vous dans deux semaines pour une petite sortie avec mon neveux…

2 Comments

  1. Erwan Erwan

    Salut Alain , je passe de temps en temps et effectivement je te trouvai silencieux !
    Je trouve sympas des protection de ridoir , javais l’intention de faire des protection en cuir autour des embout de barre de fleche……toujours un peu stressant d’avoir la GV completement debordé avec des barres de fleches poussante .
    Ton port a l’air sympas…….un peu « chaud » en MB la position du pêche promenade pres de l’enrochement sur la première photo …lol….
    A+
    Erwan

    • Ghismo Ghismo

      Salut Erwan, merci de ton commentaire :) Et désolé de n’y répondre que maintenant, comme tu le vois, je suis toujours un peu occupé ces temps ci. Oui, c’est sympa les protections en cuir, simple à faire, et en achetant son cuir en ligne c’est très bon marché, infiniment moins cher que les bouts de cuirs prédécoupés des ship chandlers ! Les barres de flèches auront leur protection au prochain démâtage, oui :) A marée basse, oui c’est chaud pour les bateaux qui squattent les bouts de pontons. je m’étais déjà fait la reflexion un an plus tôt : http://sailorman.ghismo.com/2016/09/18/pornichet-en-septembre/

Comments are closed.