Skip to content

Fin de saison au top

Cette fois, on y est, la saison se termine aujourd’hui, ce soir on ramène les voiles au sec, mais avant ça, il fait très beau, on a un vent parfait, et on s’amuse !

Aujourd’hui, c’est avec Ludo qui vient d’Angers qu’on met les voiles. La journée commence en maudissant la SNCF qui accumule les galères : train de 8h annulé, train de 9h en retard de 45 minutes, train qui devait aller à Pornichet et qui finalement s’arrête à Nantes et TGV suivant qui ne s’arrête pas à Pornichet… J’irai chercher Ludo à Saint Nazaire un peu avant midi et après être allé un court instant au bout de la jetée voir le plan d’eau.

La journée s’annonce très bien !

Autant dire qu’une fois sur le bateau, on ne tarde pas à appareiller !

[Vidéo en préparation]

Aujourd’hui le ciel est parfaitement bleu, il ne fait pas froid, et on a un vent bien établi autour des 10 noeuds. Les régatiers sont toujours là mais filent aujourd’hui autours de leurs bouées à un tout autre rythme que la veille. On identifie des Dragons et des J80, et les dragons sont vraiment de très jolis bateaux. Certains nous font le plaisir de naviguer à nos côtés pendant un petit bord.

On file presque plein ouest et au près vers le plateau de la Banche, la mer creuse parfois, mais nulle doute, on avance ! On a assez peu de temps devant nous, on doit rentrer tôt au port, mais à cette allure, on a le temps de voir passer du paysage. On change de bord en espérant arriver le plus possible vers le clocher de Batz. Finalement on ne parviendra à pointer l’étrave qu’au niveau du Pouliguen, un instant j’envisage un autre bord vers Batz, mais on ne peut que repartir au large. Tant pis, on passe au portant, et c’est un bord bien agréable qui nous pousse jusque dans la baie de la Baule.

Je me dis qu’après les exploits de la veille, on doit bien pouvoir hisser le spi, mais finalement je m’emberlificote un peu et le spi part en sous-tiff, je le ramène, repasse mes écoutes, le renvoi, le ramène, repasse mes écoutes, le renvoi, le ramène et abdique : ce n’est pas le jour. Pour finir, le mousqueton de la drisse se sépare en deux… Je l’avais acheté au chantier il y a trois ans, j’avais le choix entre un Wichard très cher et celui là pas cher… Le prochain sera un Wichard !

On fera toute la baie de La Baule proche du vent arrière, ça va vite et pourtant on aimerait bien que le temps ralentisse un peu.

Bilan de la journée : 13,4 milles, 3,5 noeuds de moyenne (ce qui me paraît presque peu), 7,9 noeuds au max (ce qui me paraît exagéré).

Et voilà comment s’est achevé la saison 2017 : en apothéose !

Une très belle année qui commençait par une chouette semaine en baie de Quiberon, s’est poursuivi par un été assez actif, et pour finir par une belle arrière saison. Au compteur un petit peu plus de 290 milles nautiques parcourus entre le 27 mai et le 19 novembre, environ 110 heures passées sur l’eau en navigation, et beaucoup plus sur le bateau qu’on a utilisé tout l’été comme « pied à plage » sans toujours sortir en mer, quelques barbecues aussi.

Assurément une belle saison !

Be First to Comment

    Laisser un commentaire