Skip to content

Solo, première !

C’est la première semaine de grand beau temps de l’année et je suis sur l’eau !

Au programme du week-end, quelques suites de la dernière sortie : envoyer ma go-pro sous la coque pour voir où se trouve ma dérive, reprendre le réglage du mât, faire une petite nav pour tester mes derniers réglages, et profiter du bateau en famille.

J’arrive dès 9h à Pornichet, et on s’en voudrait d’être ailleurs en une si belle journée !

Ma go-pro sous l’eau me montre des aplats de verts au milieu desquels, on devine le saumon et au dessous de lui une forme familière : ma dérive est là, mais j’ai le sentiment qu’elle est le siège d’un riche écosystème.

Et puis, je m’occupe de mon mât. Depuis que j’ai changé l’enrouleur, j’ai beaucoup perdu en quête, et j’ai même du rallonger le pataras d’une dizaine de centimètres. Et je me dis que les problèmes qu’on a eu la dernière fois pour remonter au vent pourrait bien être liés. J’achète un ridoir à latte pour prolonger celui de l’enrouleur et tente de le mettre en place. S’en suit un réglage de mât en vérifiant que celui ci soit bien centré transversalement et en renvoyant le mât plus vers l’arrière. Ca me prend la matinée, et sur le ponton, un voisin parle de changer son enrouleur. Je vais discuter avec lui, et obtient de sa part quelques conseils intéressants sur mes bricolages du jour.

Je m’enfile une boite de thon et un petite 1664 qui m’aura bien eue : c’était une des bières sans-alcool de mon neveu. Les coussins du bateau sont dans le cockpit à prendre le soleil.

Et puis, la famille n’arrivant que vers 17h, je tente l’impossible : je détache les amarres seul, démarre le bateau seul, et sort du port seul ! Et c’est une grande première ! Première un peu préméditée, j’avais bien compris que chez moi on n’avait pas trop envie de prendre la mer cette fois ci. Et ils ont eu bien tort ! Quel temps !

Un tout petit vent par contre qui avait tendance à disparaître aux abords du port. Et qui dit tout petit vent dit sur mon bateau génois qui passe difficilement (en fait qui accroche partout, sur le premier bas hauban, sur les taquets du mât, sur les filières, sur le second bas hauban, …). Bref, mes premiers virements de bords en solos n’étaient pas vraiment des réussites, mais même si mon cap au près (le sujet du jour) n’est pas fantastique, le bateau remonte au vent bien mieux que la dernière fois. En tout cas, ça se compare avec les traces que mon bateau a fait dans l’eau et sur mes appareils électroniques ces dernières années.

Prochaine sortie samedi prochain avec mon équipier pour la flottille des Brios, j’espère qu’on aura du vent pour bien tester ces réglages.

La famille arrive au port, le petit pressé de retrouver ses jeux vidéos arrive devant les autres, la petite et sa maman ont fait un détour par la plage.

Petite nuit fraîche, et dimanche gris occupé à nettoyer le bateau qui au sortir de l’hiver en a bien besoin.

2 Comments

  1. Didier Cornebise Didier Cornebise

    Super,Alain;
    Paul est chez moi aujourd’hui en région parisienne,et on vient de visionner ce nouvel article et vidéo; c’est tres sympa de te retrouver, voilà ,voilà….à tres bientot !!!!
    didier et Paul

    • Ghismo Ghismo

      Salut Didier, passe bien le bonjour à Paul que je voulais recontacter avant la flottille, et puis mes diverses occupations on fait que je n’ai pas réussi à le faire :) A très bientôt !

Comments are closed.