Skip to content

Comme une petite impression de déjà-vu !

Aujourd’hui, on se dirige vers Hoedic et on retrouve Lionel.

A l’origine, on pensait diriger nos étraves vers Belle-Ile pour cette première journée, mais les conditions météo nous déroutent vers Hoedic. On se réveille tous assez tôt, à l’exception de Didier qui nous avouera avoir profité d’un couchage de première qualité (« Royal ») dans le Tonic de Patrice. Et le soleil qui se lève se trouve assez vite rattrapé par un nuage d’orage qui ne nous dit rien de trop bon.

Le temps d’une douche, d’un café et de voir Didier se lever, on quitte le Crouesty sous de tout petits airs et avec la présence de Spindrift sur le plan d’eau. Celui ci a sans doute décidé de venir nous saluer pour se première sortie de l’année ! Il sort du Golfe, à sec de toile, propulsé par un Zodiac à couple de sa coque centrale. Lionel s’annonce également à la VHF alors qu’on est au niveau de Méaban. On peine à le distinguer, on croit le reconnaître plusieurs fois, mais si il est présent sur le canal 8 son Brio tarde un peu à se montrer. Petit malentendu, il nous cherchait à la sortie du Crouesty apparemment.

Il remonte à notre niveau, sous gennaker bleu et blanc et on établi à notre tour le génois. Il n’y a pas vraiment de vent, pourtant, le bateau d’Erwan se montre étonnament véloce dans ce temps, on remonte assez vite sur tout le monde, on fait même demi-tour pour retrouver les gars derrière nous, pour repartir et reprendre la tête avec le Tonic de Patrice qui nous colle d’assez près et nous dépasse parfois. Sébastien sous spi s’écarte de notre route, et mouille du fil, manque de peu un mulet qui se décroche, Lionel ferme le convoi.

Le vent reste relativement stable sur tout le trajet, quelques légères rafales, quelques molles, mais Pignouf fera la route à une moyenne de 3,3 noeuds, ce qui – étant donné les conditions – est tout à fait honorable (même bien plus que ça) ! Quand je pense que l’an dernier je fermais systématiquement le convoi, et que c’étaient les autres qui revenaient me chercher… ça s’annonce assez glorieux cette année, limite gênant !

On affale au niveau de « La chèvre », la bouée de danger isolé devant l’entrée du port de l’Argol. Patrice profite d’un petit regain de vent pour nous fondre dessus à une vitesse qui nous fait penser qu’il est pleine balle au moteur, même pas, avec un tout petit peu plus de vent, Caliméro s’exprime à son tour pleinement !

On s’amarre à la première tonne, tandis que les autres brios nous rejoignent l’un après l’autre. Lionel se présente à moi, c’est qu’avec la barbe en moins, je suis sans doute méconnaissable :) Et on passe à l’apéro (premier du jour) dans le cockpit de Calimero.

Puis les annexes se gonflent et on rejoint le ponton, qui à marée haute, ne rejoint pas totalement la plage. C’est un peu bête, il ne manque pas grand chose, mais suffisamment pour aller rechercher l’annexe pour faire les quelques décimètres qui nous séparent de la plage sans se mouiller. On restera volontairement élusif sur un petit évènement qui se produit alors, de même qu’on ne s’étendra pas sur ce qui nous fera revenir plus tôt que prévu au ponton. Disons que les années se suivent, et se ressemblent assez curieusement (d’où le titre de ce billet) !

« Ce qui se passe sur l’eau reste sur l’eau »

 

On refera un passage à terre, l’occasion de quelques courses au moment où les magasins de l’île ouvrent et d’une terrasse avant que l’orage ne nous rejoigne pour quelques minutes humides.

Et puis, comme on est heureux de se retrouver, nouvel apéro, juste avant de passer une nuit plutôt agitée. Le vent qu’on espérait le matin a fini par se montrer, faisant entrer la houle tout droit sur nos canots !

Journée étonnante à bord de Pignouf

13,4 milles, Moyenne de 3,3 noeuds (fond)
Total parcouru à bord de Pignouf : 46 milles nautiques

4 Comments

  1. Didier Cornebise Didier Cornebise

    excellent; bonne continuation
    didier, élusif aussi.

    • Ghismo Ghismo

      Ahah ! :) Oui, merci du commentaire :)

  2. C’est tout bon Alain ! Comme d’habitude
    A bientôt
    patrice

    • Ghismo Ghismo

      Merci Patrice :)

Comments are closed.